Message from the Ontario Neurotrauma Foundation CEO

Neurotrauma is a significant and costly health issue for the province of Ontario as well as people who live with the consequences of these injuries. At the Ontario Neurotrauma Foundation we are determined to change this through better approaches to prevention, support to research that addresses key health issues related to spinal cord and acquired brain injury, as well as collaborative development and implementation of treatment guidelines, practices and standards.

Kent3 I am proud to say this past year was a banner one for ONF in all of these three areas. Informed by Patients First, the Ministry of Health and Long-term Care Strategic (MOHLTC) Vision and Plan, we have been successful in delivering a number of projects to make life better for people living with spinal cord (SCI) and acquired brain injury (ABI). ONF welcomed Deputy Minister Dr. Robert Bell to two important SCI meetings, and further affirmed our commitment to the Patients First agenda.

Neurotrauma prevention efforts continue to focus on preventing and reducing falls in the Ontario older adult population. The short and long-term effects of falls that cause neurotrauma are an underappreciated health issue, particularly for this demographic. Working with partners across the province the November Fall Prevention Month initiative has a growing group of engaged organizations supporting awareness initiatives throughout the year.

ONF is able to achieve outstanding results because we have the confidence and support of partners and collaborators across this province and country including organizations focused on directly supporting advocacy and the care of those with both SCI and ABI. We also continue to build on our unique and productive partnerships with two Quebec-based research groups: Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) and Rehabilitation Research Network/Réseau Provincial de Recherche en Adaptation-Réadaptation (REPAR).

ONF continues to support the National Spinal Cord Injury Partnership with the Rick Hansen Institute. Ontario’s contribution in collaboration with RHI is significant in shaping the national agenda that will improve the lives of Canadians with a spinal cord injury.

For those living with spinal cord injury ONF highlighted important health issues in the areas of pain, primary care and bladder management. The development and implementation of new approaches to care in these three areas remain on the top of the agenda for the current year. In addition, new research with REPAR is now underway to help improve the way rehabilitative care is provided to those with SCI.

New guidelines and the development of standards for concussion clinics drove efforts for the ONF ABI team. The fall 2016 release of the “ONF/INESSS Clinical Practice Guideline for the Rehabilitation of Adults with Moderate to Severe TBI” was the result of more than two years of collaborative effort between INESSS and ONF. And in the coming years the ONF ABI research collaboration with REPAR is focussed on seeking technology platforms to support those living or caring for someone with brain injury.

As ONF looks to the future there is much more to be done to find the intersection points between health issues experienced by those living with spinal cord and brain injury. For instance, mental health concerns often arise following such catastrophic injuries. Navigating the health system is one thing but combining physical health and mental health needs makes finding care a complex dance involving different approaches and sets of care providers.

ONF is very grateful to those who have contributed their time and expertise as members of the Advisory Committee developing Post-Concussion Care Standards. In addition, we thank the many clinicians, researchers and those living with SCI who have shared their knowledge in pain management, provision of primary care and bladder management.

As ONF wraps up the final year of our most recent three-year funding from the MOHLTC and the Ministry of Research and Innovation, the groundwork is in place for much important work ahead. Whether focused on better care or a cure the injuries resulting from neurotrauma, ONF looks forward to the continuing support of our partners, collaborators and, most importantly, those living with spinal cord and brain injury.

Kent Bassett-Spiers

CEO

Financial Statement Year End March 31, 2017.pdf (223 KB)

***************************

Rapport annuel

Les traumatismes neurologiques constituent un problème important et coûteux pour le système de santé de la province de l’Ontario et pour les personnes qui doivent composer avec les conséquences de ces lésions. À la Fondation ontarienne de neurotraumatologie (ONF), nous sommes déterminés à changer cette situation grâce à de meilleures approches à l’endroit de la prévention, au soutien accordé à la recherche sur les principaux troubles de santé liés aux traumatismes médullaires et aux lésions cérébrales acquises, ainsi qu’à l’élaboration et à la mise en œuvre, axées sur la collaboration, de lignes directrices, de pratiques et de normes relatives au traitement.

e suis fier d’affirmer que cette dernière année a été une année exceptionnelle pour l’ONF dans ces trois domaines. Nous inspirant de la stratégie, de la vision et du plan Priorité aux patients du ministère de la Santé et des Soins de longue durée, nous avons réussi à réaliser un certain nombre de projets visant à améliorer la vie de personnes ayant subi un traumatisme médullaire ou une lésion cérébrale acquise. L’ONF a accueilli le sous-ministre, le Dr Robert Bell, lors de deux importantes réunions portant sur les traumatismes médullaires, et nous avons réaffirmé notre engagement à l’endroit du programme Priorité aux patients.

Les initiatives visant à prévenir les traumatismes neurologiques continuent d’être axées sur la prévention et la réduction des chutes par les personnes âgées de l’Ontario. Les effets à court et à long terme des chutes qui causent des traumatismes neurologiques sont un problème de santé qui est sous-estimé, surtout parmi ce groupe. Grâce à une collaboration à l’échelle de la province dans le cadre de l’initiative Mois de la prévention des chutes en novembre, un nombre croissant d’organisations engagées appuient des initiatives de sensibilisation tout au long de l’année.

L’ONF est en mesure d’obtenir des résultats exceptionnels parce que nos partenaires et nos collaborateurs des quatre coins de la province et du pays nous font confiance et nous accordent leur soutien. Il s’agit notamment d’organisations dont les activités sont axées sur la défense et les soins des personnes ayant subi un traumatisme médullaire ou une lésion cérébrale acquise. Nous continuons aussi à renforcer le partenariat unique et productif que nous avons établi avec deux groupes de recherche du Québec : l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et le Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation/Rehabilitation Research Network (REPAR).

L’ONF continue de soutenir le partenariat national pour les traumatismes médullaires établi avec l’Institut Rick Hansen. La contribution de l’Ontario, en collaboration avec cet institut, joue un rôle important pour l’élaboration du programme national qui améliorera la vie des Canadiens et des Canadiennes ayant subi un traumatisme médullaire.

Pour les personnes ayant subi un traumatisme médullaire, l’ONF a mis au premier plan d’importants problèmes de santé liés à la douleur, aux soins primaires et au contrôle de la vessie. L’établissement et la mise en œuvre de nouvelles approches à l’endroit des soins dans ces trois domaines font toujours partie des priorités du programme de cette année. En outre, de nouveaux travaux de recherche sont en cours, conjointement avec le REPAR, en vue d’améliorer la façon dont les soins de réadaptation sont dispensés aux personnes ayant subi un traumatisme médullaire.

Les activités de l’équipe de l’ONF chargée des lésions cérébrales acquises se sont concentrées sur de nouvelles lignes directrices et l’élaboration de normes pour les cliniques sur les commotions. La publication à l’automne 2016 du Guide de pratique clinique pour la réadaptation de la clientèle adulte ayant subi un TTC modéré ou grave a été le fruit de plus de deux ans de collaboration entre l’INESSS et l’ONF. Et, au cours des années à venir, la collaboration de l’ONF avec le REPAR en matière de recherche sur les lésions cérébrales acquises sera axée sur la recherche de plateformes technologiques permettant de soutenir les personnes qui ont subi une lésion cérébrale ou celles qui s’occupent de ces personnes.

Le regard tourné vers l’avenir, l’ONF est consciente du fait qu’il reste beaucoup à faire pour trouver les points d’intersection entre les troubles de santé éprouvés par les personnes ayant subi un traumatisme médullaire et une lésion cérébrale. Par exemple, des traumatismes de ce genre suscitent souvent des inquiétudes en matière de santé mentale. S’y retrouver au sein du système de santé est une chose, mais lorsqu’il faut répondre à des besoins en santé physique et mentale, il faut un tour de force pour obtenir les soins nécessaires, en ayant recours à diverses approches et à différents groupes de fournisseurs de soins.

L’ONF est très reconnaissante à tous ceux et celles qui ont fait don de leur temps et de leur expertise en tant que membres du comité consultatif pour l’établissement des normes de soins à la suite d’une commotion. En outre, nous remercions les nombreux cliniciens, les chercheurs et les personnes ayant subi un traumatisme médullaire qui ont partagé leurs connaissances en matière de gestion de la douleur, de prestation de soins primaires et de contrôle de la vessie.

À la fin de la dernière année du plus récent cycle de financement s’échelonnant sur trois ans du ministère de la Santé et des Soins de longue durée et du ministère de la Recherche et de l’Innovation, l’ONF a les assises nécessaires pour accomplir le travail important qui l’attend. Qu’elle mette l’accent sur de meilleurs soins ou sur une solution pour remédier aux lésions résultant d’un traumatisme neurologique, l’ONF sera heureuse de compter sur le soutien continu de ses partenaires, de ses collaborateurs et, surtout, des personnes ayant subi un traumatisme médullaire ou une lésion cérébrale.

Le président-directeur général

Kent Bassett-Spiers