Skip to content

La Fondation est le chef de file pour ce qui est de transposer les résultats de recherche en pratiques fondées sur des données probantes. Elle permet aux professionnels de la santé, aux chercheurs, aux intervenants et aux responsables de l’élaboration des politiques d’avoir accès à l’information dont ils ont besoin sur la prévention des neurotraumatismes et les pratiques de santé grâce à des collaborations et à des partenariats régionaux, provinciaux, territoriaux, nationaux et internationaux. Le gouvernement de l’Ontario, qui finance la Fondation depuis 1998, a ainsi créé et appuyé un organisme qui est devenu une source d’information exceptionnelle pour les gouvernements et les secteurs des soins de santé et de la recherche en santé en Ontario, dans le reste du pays et à l’étranger. Plus précisément, la Fondation favorise l’échange des connaissances sur les résultats de la recherche et les pratiques fondées sur des données probantes dans les domaines mentionnés ci-dessous.

Lésion cérébrale acquise

On entend par lésion cérébrale acquise (LCA) un dommage au cerveau survenant après la naissance. Personne n’y est à l’abri et elle peut se produire en une seconde. La LCA est une lésion invalidante qui peut entraîner diverses difficultés, y compris sur les plans cognitif, physique, social et psychologique. Ces difficultés peuvent causer des problèmes tout au long du parcours de vie de l’individu.

Les LCA peuvent être traumatiques ou non.

Les lésions cérébrales traumatiques (LCT) résultent d’un choc à la tête causé par une force extérieure, par exemple lors d’une collision automobile, d’une chute, d’une blessure sportive, d’une blessure par souffle ou d’un acte violent. La commotion cérébrale est une LCT qu’on appelle parfois « traumatisme cérébral léger ».

Les lésions cérébrales non traumatiques peuvent être causées par une maladie, une infection, une tumeur cérébrale ou d’autres affections.

Le programme de la Fondation sur les LCA porte essentiellement sur ce qui suit :

  • les commotions cérébrales et les lésions cérébrales traumatiques légères – pour améliorer le diagnostic, la prise en charge et la cohérence des soins
  • les LCA modérées à graves  ̶  pour assurer les soins de courte durée, la réadaptation et la participation à la collectivité
  • les revues systématiques, les lignes directrices et les mesures – pour exercer une influence sur les soins normalisés en effectuant des revues systématiques, en élaborant des lignes directrices et en procédant à des évaluations
  • la mise en œuvre de pratiques exemplaires – pour veiller à ce que les pratiques et les politiques tiennent compte des résultats de recherche
  • la recherche stratégique – pour appuyer la recherche ciblée sur les LCA en partenariat avec d’autres bailleurs de fonds

Lésion médullaire

Une lésion médullaire est une lésion traumatique à la moelle épinière qui provoque, à des degrés divers, des déficits moteurs et/ou sensoriels et la paralysie. Personne n’y est à l’abri et elle peut se produire en une seconde, par exemple, chez un adolescent qui se blesse en plongeant dans un lac pendant les vacances d’été, un agriculteur qui se blesse en travaillant dans ses champs ou une mère qui est blessée lors d’une collision automobile sur une route glissante en hiver.

Au Canada, plus de 40 000 personnes vivent avec une lésion médullaire et on recense en moyenne 1 500 nouveaux cas chaque année. Une chose est certaine : si vous subissez une lésion médullaire, votre vie changera du tout au tout pour le reste de vos jours.

Améliorer la qualité de vie

Le programme de la Fondation sur les lésions médullaires appuie la recherche ainsi que la mobilisation et la mise en œuvre des connaissances en vue d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une lésion médullaire tout au long du continuum des soins – soins préhospitaliers, soins de courte durée, réadaptation à la vie dans la collectivité.

Ce programme finance les initiatives de recherche translationnelle et de mobilisation et de mise en œuvre des connaissances qui permettent d’améliorer la pratique clinique et d’orienter les politiques. À cette fin, la Fondation établit des partenariats avec d’autres réseaux et organismes de recherche ayant des mandats similaires aux échelles provinciale, nationale et internationale.

  • les soins primaires – pour améliorer l’accès aux médecins de famille et aux fournisseurs de soins de santé primaires
  • les complications secondaires – pour traiter et prévenir les plaies de pression, la douleur et autres complications de même nature
  • les essais cliniques – pour améliorer le traitement et les résultats
  • le registre des données – pour recueillir et analyser l’information
  • Ontario Spinal Cord Injury Research Network – pour réunir les chercheurs, les professionnels de la santé et les intervenants dans tout le continuum du traitement des lésions médullaires et de prestation des services
  • l’élaboration de lignes directrices et de ressources – comme des lignes directrices sur les pratiques exemplaires et des ressources en ligne
  • la mise en œuvre de pratiques exemplaires – pour assurer la mise en œuvre des résultats de recherche dans les pratiques et les politiques
  • les partenariats– pour assurer l’harmonisation et la diffusion des ressources en collaborant avec des partenaires stratégiques

Prévention des blessures

Le programme de prévention des neurotraumatismes de la Fondation a pour objectif de réduire l’incidence des lésions cérébrales et médullaires. Les auteurs du rapport intitulé The Cost of Injury in Canada (Parachute, Toronto, Ontario, 2015) et financé par l’Agence de la santé publique du Canada estiment que, chaque année, plus de 230 000 Canadiens sont hospitalisés en raison de blessures graves, entre autres des traumatismes crâniens et des lésions médullaires. Parmi les blessés, près de 60 000 se retrouvent avec une invalidité partielle ou totale. Les neurotraumatismes entraînent des coûts sociaux et personnels élevés. Pourtant, il serait possible de les éviter dans la grande majorité des cas. Les chutes constituent l’une des principales causes de blessures, surtout chez les enfants et les personnes de plus de 65 ans. Elles coûtent en outre à la société canadienne environ 8,7 milliards de dollars par an, dont 2,8 milliards en Ontario.

La prévention des neurotraumatismes est l’une des principales priorités de la Fondation.

Il est essentiel de mieux comprendre comment se produisent les neurotraumatismes dans la vie de tous les jours pour concevoir des stratégies de prévention. Il importe également de comprendre comment les résultats de la recherche menée par la Fondation peuvent se transposer en pratiques et en politiques de prévention efficaces.

Étant donné la prévalence des chutes chez les enfants et les aînés, la Fondation s’attache actuellement en priorité à établir et à mettre en œuvre de nouvelles initiatives de recherche et d’échange des connaissances qui entraîneront la mise en œuvre de pratiques fondées sur des données probantes dans ces tranches de population.

Le programme de la Fondation sur la prévention des neurotraumatismes porte essentiellement sur ce qui suit :

  • les communautés de pratique à l’échelle nationale – pour l’échange d’information et des connaissances sur la prévention des chutes chez les enfants et les aînés
  • la campagne nationale du Mois de la Prévention des Chutes – un appel à l’action pour les professionnels, organismes et groupes à organiser des activités de prévention des chutes durant le mois de novembre
  • la concertation d’organismes provinciaux pour la prévention des chutes chez les aînés – pour assurer une approche systémique à l’échelle provinciale axée sur des données probantes et des efforts collectifs avec des buts communs
  • la mise en œuvre de pratiques exemplaires – pour assurer la mise en œuvre des résultats de recherche dans les pratiques et les politiques
  • les partenariats – pour assurer l’harmonisation et la diffusion des ressources en collaborant avec des partenaires stratégiques

NeuroMatters Newsletter

NeuroMatters is the source for news and information about research and best practices in injury prevention, care and treatment of spinal cord injury, acquired brain injury.